Les meilleures crypto-monnaies de la semaine du 11 mars 2019

Michael Novogratz, le PDG de Galaxy Digital est redevenu milliardaire en investissant dans les crypto-monnaies en 2013. Il possède actuellement une grande fortune estimée à plus de 1 milliard de dollars. Bien entendu, d’autres investisseurs tels que les frères Winklevoss ou Matthew Mellon sont devenus très riches grâce aux devises cryptographiques. De ces faits, il ne faut pas hésiter à investir dans les meilleures crypto-monnaies pour devenir le prochain crypto-millionnaire. En tout cas, voici le top 10 des meilleures crypto-monnaies de la semaine du 11 mars 2019.

A lire également : Fonctionnement d’une transaction Bitcoin

 

1 – Bitcoin (BTC)

A lire aussi : Le top 10 des meilleures crypto-monnaies du mois d’août 2019

 

La capitalisation boursière du Bitcoin s’élève à plus de 61,16 Mds €. Le BTC mérite donc de figurer dans ce classement des meilleures crypto-monnaies de la semaine du 11 mars 2019. Son prix se situe entre 3 400 à 3 800 €. Malgré une légère baisse de son cours (au moment de la rédaction), Bitcoin demeure la plus grande crypto-monnaie du marché des monnaies cryptées en termes de capitalisation. Sa capitalisation a effectivement augmenté de plus de 1 milliard d’euros en moins d’une semaine. Inutile de rappeler que le BTC peut être échangé contre des monnaies fiduciaires telles que l’euro (EUR), le dollar (USD) ou encore le yen japonais (JPY). Il convient de préciser que la seconde conférence « Breaking Bitcoin » aura lieu le 8 et 9 juin 2019 à Amsterdam.

 

2 – Ethereum (ETH)

 

Créé en juillet 2015 par un jeune génie des mathématiques dénommé Vitalik Buterin, l’Ethereum est toujours considéré comme la deuxième crypto-monnaie du marché. L’ETH enregistre actuellement une capitalisation boursière supérieure à 12,60 Mds €. Il est bon de noter que le cofondateur d’Ethereum Joseph Lubin fait partie des milliardaires les plus riches au monde. Il possède en effet une fortune de plus de 5 milliards de dollars. Il convient de préciser que le Nasdaq, la deuxième bourse d’échange du monde a annoncé le lancement des indices de base Bitcoin et Ethereum sur la plate-forme de 4 000 indices internationaux. Plus concrètement, les indices Bitcoin Liquid (BLX) et Ethereum Liquid (ELX) peuvent fournir des données en temps réel pour le cours de 1 BTC et 1 ETH en dollar.

 

3 – Ripple (XRP)

 

Grâce au dynamisme de son équipe formée de plus de 150 développeurs, Ripple est devenu la troisième plus grande crypto-monnaie du marché en termes de capitalisation. La capitalisation boursière du XRP dépasse les 11,43 Mds €. Il est à noter que le PDG de Ripple, Brad Garlinghouse a déjà travaillé dans de grandes entreprises telles que Yahoo et Hightail. Son cofondateur, Chris Larsen est l’un des hommes les plus riches au monde. Effectivement, sa fortune est estimée à environ 8 milliards de dollars. Pour rappel, Ripple est une plate-forme décentralisée permettant d’opérer des transactions rapides et presque gratuites. Techniquement, le temps de validation d’une transaction sur le réseau de Ripple est d’environ 4 secondes.

 

4 – Litecoin (LTC)

 

Il est tout à fait normal si le Litecoin a réussi à voler la place d’EOS dans le classement des meilleures crypto-monnaies du moment. La semaine dernière, le LTC enregistrait une capitalisation boursière inférieure à 2,90 Mds €. A l’heure actuelle, elle s’élève à plus de 3,08 Mds €. À titre de rappel, le Litecoin a été lancé en 2011 par Charlie Lee (ancien collaborateur de Google) suite à un « hard fork » du Bitcoin. Il s’agit en clair de l’une des crypto-monnaies « peer-to-peer » (pair à pair) les plus anciennes du marché. Il est possible d’utiliser le LTC pour acheter des biens et services en ligne. Grâce au soutien des habitants du Venezuela, le Litecoin a gagné plus de 20 % en l’espace d’une semaine.

 

5 – EOS (EOS)

 

Certes, la capitalisation boursière d’EOS (+2,97 Mds €) est actuellement inférieure à celle du Litecoin (+3 Mds €), mais l’EOS n’a pas encore dit son dernier mot. Il faut retenir que la plateforme EOS permet de programmer des « Smart Contracts » plus évolués que ceux d’Ethereum, raison pour laquelle elle a été baptisée l’« Ethereum Killer », pas besoin de traduction pour comprendre ce que cela signifie. En clair, il s’agit d’une chaine de blocs qui ambitionne de remplacer Ethereum. Pour rappel, la blockchain EOS est sortie de terre en juin 2018. Le 1er février dernier, le cours d’EOS a connu une forte hausse en grande partie grâce à son ICO (Initial Coin Offering). Au moment de la rédaction de cet article, son cours enregistre une hausse de +2,84 %.

 

6 – Bitcoin Cash (BCH)

 

Inutile de rappeler que Bitcoin Cash est né le 1er août 2017 grâce à un « hard fork » du Bitcoin. Depuis les deux dernières années, le BCH figure toujours parmi les meilleures crypto-monnaies du marché. C’est tout à fait normal, car sa capitalisation boursière n’a jamais baissé en dessous des 2 Mds € (2,04 Mds € au moment de la rédaction). Techniquement, Bitcoin Cash est plus rapide par rapport à BItcoin. Cette technologie utilise le 0 -conf (zero-conf) pour valider des transactions dans chaque bloc. Plusieurs témoignages montrent que les frais prélevés par Bitcoin Cash sont nettement plus faibles comparés à ceux du Bitcoin. À noter que le BCH sera bientôt supporté par l’application mobile Coinbase Wallet.

 

7 – Binance Coin (BNB)

 

Moins connu par les crypto-investisseurs français, Binance Coin se classe parmi les meilleures crypto-monnaies de la semaine du 11 mars 2019. Le BNB enregistre en effet une capitalisation boursière de plus de 1,90 Mds €. Impossible d’oublier la forte augmentation de son prix (75 %) qui s’est produit en février dernier. Selon les spécialistes en crypto-monnaies, c’est ce qu’on appelle le « burn trimestriel du BNB ». On peut lire dans le « whitepaper » du Binance Coin que la réduction de la « supply » (le nombre de jetons disponibles sur le marché) est un phénomène qui se produit à chaque début de trimestre. Techniquement, cela peut entrainer une baisse de l’offre ainsi qu’une augmentation du prix du BNB. À noter que Binance Coin est encore basé sur la blockchain Ethereum.

 

8 – Tether (USDT)

 

Comme on le sait déjà, Tether est une crypto-monnaie liée au dollar américain. Le Jeton UDST est généralement émis sur la blockchain Bitcoin. Techniquement, il s’agit d’un « stablecoin » soutenu par des réserves en dollars américains. Il a été conçu pour lutter contre la volatilité excessive du marché des monnaies cryptées. Jusqu’à présent, ce projet a porté ses fruits, car les crypto-investisseurs s’intéressent de plus en plus au Tether. Effectivement, sa capitalisation boursière dépasse le 1,78 Mds € (au moment de la rédaction). Plus de 2,58 milliards d’USDT circulent actuellement sur le marché des devises numériques décentralisées. Pour rappel, Brock Pierce est le fondateur de Realcoin (créé en 2014) qui a été rebaptisé Tether en novembre 2014.

 

9 – Stellar Lumens (XLM)

 

Il ne faut pas s’étonner de voir que Stellar Lumens se trouve dans ce classement des meilleures crypto-monnaies du moment. La capitalisation boursière du XLM est supérieure à 1,73 Mds € et son cours est actuellement en hausse (+0,12 %). L’entreprise Stellar Lumens a déjà lancé l’IBM Blockchain World Wire en 2018. Elle a également acheté la fintech Chain l’an dernier lui permettant de créer l’entité Interstellar. Les projets concoctés par Stellar Lumens sont nombreux, mais il faut être patient avant de les voir sortir de terre. L’échange décentralisé (Dex) StellarX reste le projet phare de la devise décentralisée XLM. D’ailleurs, les wallets ou les plateformes décentralisées acceptant les jetons émis par la chaîne de blocs Stellar se multiplient.

 

10 – TRON (TRX)

 

Inutile de rappeler que le Tronix (TRX) est la crypto-monnaie utilisée sur le réseau décentralisé TRON. Sa capitalisation boursière de plus de 1,32 Mds € lui a permis de se classer parmi les 10 meilleures crypto-monnaies de cette semaine. Au total, il existe deux versions dérivées de cette unité de compte de base : le TRON Power et le token (jeton) TRON 20. Dans tous les cas, elles sont calculées à partir de la valeur du TRX. Plus concrètement, le TP offre beaucoup plus de possibilités au détenteur. De son côté, le TRON 20 permet aux propriétaires de contenus individuels de concevoir des jetons personnalisés sur le réseau TRON. L’équipe de TRON, dirigé par Justin Sun ambitionne de guérir l’internet en supprimant les intermédiaires à l’instar de Google Play ou Apple Store pour la distribution et le stockage de contenus numériques pour le grand plaisir des créateurs individuels.

 

 

Catégorie de l'article :
Copyright 2024. Tous droits réservés