Quelle devise cryptographique miner 

Quelle devise cryptographique miner ?

Selon les experts en cryptodevises, investir dans une nouvelle monnaie virtuelle présente des risques non négligeables. Il serait donc plus judicieux de se tourner vers les cryptomonnaies les plus anciennes telles que Bitcoin ou Ethereum pour réussir son investissement. Quoi qu’il en soit, l’acheteur est toujours libre de ses choix. Il doit toutefois sélectionner sa devise cryptographique en fonction de ses besoins.

quelle devise cryptographique miner

De nouvelles start-ups sont entrées sur le marché des devises cryptographiques

TRON (TRX)

Tronix (TRX) a été conçu pour les développeurs de contenu pour le divertissement pour qu’ils puissent partager leur conception et obtenir une rémunération équitable sans l’intervention d’un intermédiaire tels que Google ou Apple Store. Pour atteindre ses objectifs, cette entreprise mise beaucoup sur les partenariats. C’est pourquoi elle travaille en étroite collaboration avec Alibaba et Boefeng. Certes, cette monnaie virtuelle est née en août 2017, mais aujourd’hui elle devenue une référence dans l’univers des cryptomonnaies. Le Tronix est basé sur la technologie du Blockchain avec un réseau peer2peer (P2P) permettant aux utilisateurs d’effectuer des paiements directs sur la toile. Justin Sun, le fondateur de TRON affirme qu’il a inventé cette devise cryptographique pour répondre aux exigences de tous les investisseurs. Jusqu’ici, tout va pour le mieux, car la capitalisation boursière de cette entreprise dépasse les 8,8 milliards de dollars.

Qtum

Depuis son lancement en avril 2017, QTUM est vite devenu l’une des monnaies virtuelles préférées des investisseurs. Elle a été créée par la fondation Qtum. Sa force réside dans sa stabilité, sa modularité et son interopérabilité. Les experts en cryptodevises s’accordent à dire que Qtum est une sorte de plateforme hybride d’application Blockchain. Elle est née du rapprochement d’une fork de Bitcoin et d’un AAL (Account Abstraction Layer) permettant d’utiliser plusieurs machines virtuelles (Ethereum). Les détenteurs de QTUM peuvent donc exécuter des Smart Contracts et des applications décentralisées (dApps). Elle enregistre une capitalisation boursière de 6 467 358 556 $ en décembre dernier. Qtum se caractérise par son mode de fonctionnement appelé « proof of stake » ou preuve d’enjeu permettant de limiter sa consommation énergétique. On peut acheter cette devise cryptographique avec PayPal, une carte de crédit/débit, ou avec dollars USD et EURO.

EOS

EOS fait également partie des nouvelles cryptomonnaies qui attirent l’attention des investisseurs. Certes, le projet EOS a été lancé en juin 2017, mais son équipe a réussi à recueillir près de 185 millions de dollars en l’espace de quelques jours. Cette monnaie virtuelle utilise un système de fonctionnement similaire à celui de l’Ethereum (DPoS), malgré le fait que celle-ci soit l’un de ses concurrents. Les détenteurs d’EOS peuvent développer facilement des applications décentralisées open source grâce à cette plateforme. Bien sûr, elle bénéficie de la technologie Blockchain permettant aux utilisateurs de réaliser différentes transactions en une fraction de seconde sans avoir à payer des frais. Elle se distingue des autres cryptomonnaies par son efficacité et sa rapidité de traitement. Il suffit de créer un compte PayPal ou d’utiliser sa carte de crédit/débit pour se procurer de l’EOS en ligne. On peut aussi acheter cette devise virtuelle avec EURO ou USD.

ICON

Cette nouvelle cryptomonnaie lancée en octobre 2017 est actuellement valorisée à 10,2 dollars avec une capitalisation boursière de plus de 3,7 milliards de dollars. Si les investisseurs se sont intéressés à la devise cryptographique ICX, c’est surtout grâce à sa performance. L’objectif de cette entreprise a toujours été d’établir une connexion qui relie l’ensemble des activités dans sa chaîne des blocs afin de créer un vaste écosystème permettant à des organismes, des institutions financières, des hôpitaux, des départements gouvernementaux d’interagir entre eux. Les détenteurs d’ICX pourront placer de grosses sommes d’argent virtuelles en temps réel grâce à l’algorithme LFT d’ICON. Afin d’éviter les cyberattaques (DDoS) pouvant saturer le réseau, l’entreprise a décidé d’établir des frais de transactions de 0,01 ICX. La Blockchain Nexus multicanaux se compose des logiciels des chaînes de blocs du réseau. Chaque blockchain se relie à Nexus au niveau d’un Portail. Son système de fonctionnement est donc similaire au SWIFT de certains établissements bancaires.

Populous

La devise cryptographique Populous (PPT) s’adresse particulièrement aux entreprises (PME) et emprunteurs internationaux en leur proposant une plateforme d’échange sécurisé et fiable. La capitalisation de cette devise virtuelle inventée en juin 2017 atteigne les 2 milliards de dollars. C’est pourquoi elle mérite toute l’attention des investisseurs. Elle utilise une technologie qui repose sur la Blockchain permettant aux détenteurs de PPT de réaliser des échanges en quelques secondes. Populous ambitionne de rendre accessibles les fonds après facturation. En d’autres termes, les utilisateurs ne seront plus obligés d’attendre 45 jours pour obtenir ce qu’ils cherchent. Les investisseurs qui ont déjà opté pour cette devise virtuelle pourront d’ailleurs investir dans une facture qui est vendue. Ils ont ainsi la possibilité de débloquer des liquidités grâce à ce type de financement. Les entreprises seront les premiers à en bénéficier.