Les nouvelles cryptomonnaies 2018

Il est vrai que les cryptomonnaies présentent des risques potentiels (perte de capital), mais certaines personnes sont devenues millionnaires en investissant leur argent dans les devises virtuelles. La diversification du patrimoine reste la meilleure stratégie pour réussir un investissement. Pour cela, il importe de connaitre les nouvelles cryptomonnaies. Voici une liste non exhaustive des monnaies numériques sur lesquelles il faut investir en 2018.

Les nouvelles cryptomonnaies 2018

IOTA : une cryptomonnaie prometteuse

Il est impossible de miner de l’IOTA (ou MIOTA), car toutes ses unités existent déjà ; 2 779 530 283 ont été émises depuis sa création en 2015. Les experts en cryptodevises s’accordent à dire que cette monnaie virtuelle se classe parmi les cryptomonnaies les plus prometteuses du moment. IOTA à en effet voler la place de TRON en 9e position lors de la dernière analyse du marché des devises cryptographique.

Elle a été lancée par Dominik Schiener, David Sonstebo, Dr Serguei Popov et Sergey Ivancheglo. Contrairement aux autres cryptomonnaies telles que le Bitcoin, l’Ethereum ou le Litecoin, IOTA repose sur la technologie de Tangle. Étant donné que celle-ci est entièrement décentralisée, les coûts de transactions restent nuls, que ce soit pour de l’argent virtuel ou autres données. Le nombre de transactions qui peuvent être confirmées par secondes n’est pas limité.

Cette cryptomonnaie de troisième génération permet aux détenteurs d’IOTA d’effectuer des micropaiements sans frais de manière instantanée. Tout porte à croire que IOTA deviendra la future cryptomonnaie des robots et des objets connectés. Grâce à un système de paiement révolutionnaire en machine To machine (M2M), les objets connectés pourront effectuer des transactions de façon intelligente et indépendante.

IOTA (ou MIOTA)

En tout cas, il est possible de convertir d’autres cryptomonnaies en IOTA sur des bourses de change en ligne à l’instar de BInance. Il est possible d’acheter de l’IOTA sur Bitpanda ou lqoption.

EOS : l’ennemi juré de l’Ethereum

Reposant sur la Delegated Proof of Stake (DPoS) ou preuve d’enjeu déléguée en français, la technologie d’EOS propose un fonctionnement similaire à l’Ethereum. Pourtant, cette devise cryptographique reste la principale concurrente de l’ETH. Les utilisateurs d’EOS peuvent élire l’un des 21 délégués en votant via une transaction spéciale.

Il est d’ailleurs possible de donner ses droits de vote à un autre participant. Chaque délégué a pour mission de valider les transactions sur le réseau en échange de cryptomonnaies. Il faut retenir que le PoS ou preuve d’enjeu présente des avantages non négligeables par rapport au «Proof of Work» (PoW).

La preuve d’enjeu déléguée de l’EOS imaginée par Dan Larimer est particulièrement intéressante. En effet, il s’agit d’un mécanisme de consensus reposant sur le vote démocratique des possesseurs du token. Autrement dit, tous les détenteurs de coins peuvent devenir validateur producteur de blocs et être récompensés au prorata de ses avoirs mis sous séquestre.

À noter que l’Initial Coin Offering d’EOS entre dans sa phase finale, de ce fait on connaitra prochainement la vraie valeur de cette monnaie numérique. En tout cas, l’EOS reste une plateforme Blockchain ultrascalable. Elle propose une forte capacité à s’adapter aux montées en charge sans diminuer ses fonctionnalités et ses performances.

EOS reste une plateforme Blockchain ultrascalable

Les détenteurs de token pourront ainsi créer des « Smart contracts » et des applications décentralisées de manière plus efficace. Ainsi, l’avenir d’EOS s’annonce prometteur pour 2018. Il est recommandé de convertir ses cryptomonnaies en EOS sur les bourses de trading connues comme BInance.

Paypite : une cryptomonnaie 100 % francophone

Contrairement aux autres cryptomonnaies, la Paypite reste accessible aux particuliers. Cela est une bonne nouvelle pour ceux qui vivent dans les pays francophones tels que le Canada, la Suisse, Madagascar, Centrafrique, le Burundi, les Comores, Haïti, le Rwanda, le Tchad, La Mauritanie, Djibouti, le Cameroun ou encore les Seychelles.

Cette devise numérique a été créée pour supprimer les difficultés de transactions vers l’étranger.

Vincent Jacques, le Président de Paypite ambitionne d’unir les 274 millions de francophones du monde entier en leur offrant des services simples, rapides et transparents. Le 15 janvier 2018, 274 millions de Paypite ont été mis en circulation sur le marché.

Un mois plus tard, les utilisateurs ont la possibilité d’effectuer des transferts d’argent sécurisés, sans frais. Ils peuvent également faire un paiement à des proches ou des commerçants par email, SMS, Smartphone ou via carte bancaire.

Paypite reste accessible aux particuliers

Cette cryptomonnaie française basée sur la blockchain Ethereum a d’ailleurs décidé d’installer son bureau de change physique à Madagascar. L’objectif de Paypite projette de se démarquer de la concurrence et de devenir la première plateforme de mise en relation économique des francophones.

Il faut retenir que le prix d’accès à Paypite demeure faible à l’heure actuelle. Cela est une bonne raison d’investir dans cette cryptomonnaie dédiée aux francophones. Il suffit de créer un compte sur la toile pour obtenir la première Paypite gratuitement.