Dans quelle cryptomonnaie pas chère investir ?

Les investisseurs sont de plus en plus attirés par les cryptomonnaies depuis ces dernières années, après avoir constaté le succès du Bitcoin, la plus grande devise virtuelle du monde. Celle-ci a déjà atteint les 10 284 $ en janvier 2018.

En tout cas, tout le monde rêve de faire fortune avec les monnaies cryptographiques pas chères. Le 29 mai 2018, EmberCoin reste la devise numérique la moins chère du marché, son prix était de 0,000 000 50 $. Mais d’autres cryptomonnaies méritent toute l’attention des investisseurs.

Dans quelle cryptomonnaie pas chère investir ?

Ripple (XRP)

Ripple se classe sûrement parmi les cryptomonnaies les plus intéressantes du moment. Sa valeur passe de 0,006 52 $ en début 2017 à 3,28 $ le 4 janvier 2018. Le prix actuel du XRP est de 0,48 € pour une capitalisation boursière de 18 984 409 058 €. Elle reste donc la troisième plus grande devise numérique derrière Bitcoin (BTC) et Ethereum (ETH).

Cette start-up lancée en 2012 s’adresse particulièrement aux établissements financiers. On peut dire que le message est passé, car de grandes institutions financières telles que Standard Chartered, Santander, le groupe UBS ou encore le leader du transfert d’argent MoneyGram ont rejoint le réseau mondial de Ripple.

Ripple se classe sûrement parmi les cryptomonnaies

Grâce au Ripple Transaction Protocol, les transactions financières mondiales peuvent être rapides, sécurisées, instantanées et plus au moins gratuites. Techniquement, ce système de règlement brut en temps réel est en mesure d’effectuer jusqu’à 1 500 transactions par secondes. Il est à noter que le prix du XRP reste en dessous de 100 $.

Cardano (ADA)

Selon le cours des cryptomonnaies en temps réel, la cryptodevise ADA est en hausse de 5,57 %.Elle reste la 7e monnaie virtuelle en circulation avec une capitalisation boursière dépassant les 4 Md€. Le prix du Cardano était de 0,17 € le 29 mai 2018.

Cette plateforme technologique, lancée par la société de développement de blockchain Input Output Hong Kong (IOHK), a la capacité d’exécuter des « Smart Contracts » ou contrats intelligents, des applications financières ainsi que des applications décentralisées. Elle est dirigée par l’entrepreneur Charles Hoskinson, ancien co-fondateur d’Ethereum et de BitShares.

La cryptomonnaie ADA a été surnommée l’Ethereum du Japon, car la majorité des participants du ICO (Initial Coin Offering) étaient des Japonais. Cardano ambitionne de devenir la meilleure plateforme avancée de contrats intelligents.

La cryptomonnaie ADA a été surnommée l’Ethereum du Japon

Raison pour laquelle ses développeurs ont créé le « Ouroboros », une nouvelle méthode qui propose des fonctionnalités plus performantes que celles de l’Ethereum.

Stellar Lumens (XLM)

Fondé au début de 2014, Stellar est devenu l’un des meilleurs protocoles open source pour l’échange d’argent numérique. Jusqu’ici la cryptomonnaie Stellar Lumens XLM figure parmi les devises virtuelles les moins chères du marché.

Elle a enregistré une capitalisation boursière de 4 072 365 830 € le 29 mai 2018. XLM se négoce à 0,22 €lors de la rédaction. Stellar a décidé de conclure un partenariat avec IBM afin d’améliorer les paiements mondiaux en octobre 2017. Elle collabore également avec la société de conseil Deloitte.

Techniquement, les transactions de cette plateforme sont plus rapides que celles du Bitcoin, une transaction réglée toutes les 2 à 5 secondes pour une fraction infime d’un centime. Elle laisse d’ailleurs la possibilité d’échanger des devises (euro, dollar) en un temps éclair.

Stellar Lumens (XLM)

David Gobaud, co-fondateur de Mobius Network, a annoncé au début de cette année que sa firme avait levé 39 M$ grâce à l’ICO détenue sur le réseau Stellar. Tout porte à croire que Stellar deviendra la prochaine grande plateforme d’offre initiale de pièces.

TRON (TRX)

La cryptomonnaie TRX a été lancée par la Fondation TRON en mars 2017. En termes de capitalisation boursière, elle était considérée comme étant la 15e devise numérique open source en début février. Elle est arrivée à se classer devant IOTA (MIOTA) le 29 mai 2018 avec une capitalisation boursière de plus de 3,3 Md€.

Le prix du TRX s’est négocié à 0,05 € au moment de la rédaction. Son objectif a toujours été de permettre aux créateurs de contenu de réduire les intermédiaires (Google Play, Apple Store) pour qu’ils puissent recevoir des fonds directement des clients de manière instantanée.

TRON (TRX)

En tout cas, la plateforme de partage de contenu de divertissement décentralisé de TRON est plus intéressante que celle de NEM (XEM).